Thèmes

alcan armenien arrestation aube auxerre avallon dadvsi ecole geodis greve hadopi internet

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Actions Locales (71)
· Actions Nationales et Internationales (23)
· Informations Diverses (12)
· Photo (7)

Rechercher
Derniers commentaires

completement d'accord avec vous,il faut du nouveau et du modernisme un peu dans cette ville musée,les vieux ar
Par laurenzoo, le 04.09.2012

vive le projet auchan. je n'ai plus envie d'aller chez les commerçants du centre ville de sens. beaucou p s
Par Benoit, le 14.03.2012

oui un nouvel hypermarché pour sens c'est une bonne nouvelle car cela va dynamiser toute la région et elle en
Par Anonyme, le 18.01.2012

je trouve ça inadmissible de dire dans cet article que auchan n'a pas sa place dans la ville de sens. je ne vi
Par Blanc, le 20.02.2011

xavier 04/02/2011 je suis d'accord avec le projet auchant, il est le bienvenu, sens est une ville morte, j'y
Par durant, le 04.02.2011

Voir plus

Articles les plus lus

· Prysmian (ex-Pirelli) : grève pour les salaires d
· SENS & LE SÉNONAIS DEMAIN le 15 janvier à 20h30 RÉUNION-DÉBAT
· FIN DE GREVE CHEZ BERNER
· Grogne sociale à Sens chez Créneau, Wella, Prysmia
· Greve chez Benteler Automotive

· wella recrutement
· Macors Auxerre en grève
· Grève chez Lafarge : les salariés se mobilisent contre la direction
· Berner Prysmian et les autres ....
· skf avallon
· Fulmen en Grève !
· Rocamat en grève pour des augmentations de salaire
· Il y aura bien 63 licenciements chez Alcan à Saint Florentin
· opheliades
· Grève à la Fromagerie Renard à Flogny la Chapelle

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· L'Yonne en grève
· Associations Solidaires de l’Yonne (89)
· Blog de manif-yonne - L'Yonne bouge!
· Berner en lutte (Joigny)
· Stypen en lutte (Joigny)
· Collectif d’Action des 3 Vallées
· Collectif 89 OGM Pesticides
· Stop Nogent (Antinucléraire)
· Organisation Communiste Libertaire


Statistiques

Date de création : 18.03.2008
Dernière mise à jour : 25.03.2010
124articles


FIN DE GREVE CHEZ BERNER

Publié le 27/04/2008 à 12:00 par enaction
L'article que nous avions élaboré (CFDT,CFTC et CFE/CGC) à la suite de la grève n'a pas pu passer dans l'Y.R. du fait de sa trop grande longueur. Il est en cours de réécriture et je vous présente celui que nous aurions aimer publier.

Les Négociations annuelles obligatoires rendues possibles au sein de l'entreprise en vertu de l'article L132-27 du code du travail sont une grande avancée pour les salariés. Elles permettent, en effet, d'améliorer pour le personnel, les salaires et les conditions de travail. Aujourd'hui, à l'heure où un Président de la république s'est fait élire sur les promesses répétées de l'amélioration du pouvoir d'achat nous sommes en mesure d'apprécier le sens et les limites de ces négociations.
Si nous prenons aujourd'hui l'exemple d'une grande PME, BERNER, une des leader dans le domaine de la vente directe de produits de fixation pour les professionnels nous constatons avec douleur, combien l'écart est grand entre les attentes et les résultats.
Pour le succès escompté des négociations engagées par l'intersyndicale nouvellement crée il a été produit un travail rigoureux conduisant à l'élaboration de propositions bien définies et ciblées, afin d'obtenir l'écoute puis l'accord de la direction qui devait convenir,enfin, de la justesse de nos arguments nous permettant d'accéder à une plus équitable rémunération. Nous n'irons pas jusqu'à dire qu'il n'y a pas eu de travail ni de réflexion de la part de la direction mais une seule chose nous vient à l'esprit : Dans un système de communication où sont en place un émetteur et un récepteur, si l'un des 2 fonctionne mal la communication est mauvaise. Aujourd'hui l'émetteur était en parfait état de marche. Nous n'en dirons pas autant du récepteur.
Il aura fallu toute la force de persuasion de l'intersyndicale pour que la direction accepte la réalité qu'une augmentation en une seule fois est plus bénéfique aux salariés qu'une augmentation en 2 fois !
Une telle mauvaise fois est désolante. Ce n'est pas faire honneur à ses salariés que d'agir ainsi. Ces mêmes salariés connaissent en plus la réalité du terrain. La réalité du terrain c'est aujourd'hui source INSEE une inflation à 2,8%, des frais de transport plus élevés...,et des travailleurs pauvres. Pour obtenir une réelle augmentation le pourcentage d'augmentation doit être nécessairement supérieur à l'inflation au risque d'obtenir seulement une garantie de pouvoir d'achat ou seulement une moindre perte! Il est temps de revenir à un syndicalisme de revendication. Si nos aïeuls s'étaient contentés d'écouter le patronat d'alors nous serions encore avec des travailleurs de 12 ans esclaves d'une semaine de 60heures et nous n'aurions pas de congés payés! Il est indécent de rechigner à redistribuer aux salariés le fruit de leur travail en augmentation de salaire, d'autant plus que pendant que les petits salaires augmentent d'à peine l'inflation les plus gros ont une progression à 2 chiffres!
Si les négociations annuelles obligatoires revêtent dans les conditions actuelles toutes leurs importances elles ont néanmoins leurs limites. Ces limites sont atteintes lorsque la direction se refuse à considérer la notion de « ras-le-bol » des salariés. Elles atteignent leurs limites lorsqu'une direction annonce à longueur d'année des niveaux de performances indéniables...mais au seul profit de l'entreprise et de quelques individus. Elles atteignent leurs limites parce que nos dirigeants n'ont pas pris conscience qu'il est temps de remettre l'entreprise au service de l'homme et non plus l'inverse. Elles atteignent leurs limites...et c'est la grève !
L'intersyndicale a fait une grève digne, où nous avons remis les négociations au coeur des réunions avec la direction. Nous avons fait des propositions et la direction est restée sourde à ces propositions. Aucun signe d'avancement n'a été décelé. Nous pouvons même affirmer que tout le respect de la direction envers ses salariés se perçoit dans la façon dont s'est terminée cette grève. Elle n'a pas hésité à faire intervenir l'entreprise de sécurité THEOVAL sur la voie publique pour libérer les portes de la société au mépris des droits les plus élémentaires. Le résultat est pour un des délégué une ITT de 3 jours. Voilà comment se termine une grève dans une entreprise qui prône le dialogue sociale. C'est mettre au tapis plusieurs années de travail commun. Les 136 grévistes (et non pas les 71 annoncé par la direction...à moins que les 65 de différences aient leurs journées payées!) ont agit dans la dignité, ce qui est loin d'être le cas pour la direction. Ils garderont en mémoire la reconnaissance que témoigne leur employeur à leur égard.

http://cfdtberner.olympe-network.com/index.php



DERNIERS ARTICLES :
Michel GUERITTE convoqué au tribunal
sur la plainte des maires d‘AUXON et de PARS-LES-CHAVANGES !!! Michel GUERITTE, président de l'association La Q.V, considéré comme le leader anti-nu
Grève des agents de l'ONF aujourd'hui
Grève nationale des agents de l'Office national des forêts aujourd'hui . L'Yonne compte 42 agents ONF... Une partie d'entre eux se rendra ce matin à Chaumo
La chasse à l'Arménien est ouverte dans l'Yonne
Le 23 fevrier un père de famille Arménien a été arrêté à Sens. Il a été transferé au CRA de Palaiseau. Il est passé
Manifestation surprise à Auxerre
Une centaine d'enseignants sont allés pousser un coup de gueule devant l'inspection académique d'Auxerre hier après-midi. Une manifestation surprise orches
Fourier refuse la mise à mort de la filière industrielle.
L’intersyndicale CGT – FSU – SGEN-CFDT du Lycée Fourier refuse la mise à mort de la filière industrielle. Elle demande à l’Ins
forum